Plaque en inox, en verre ou en fonte?

Table de cuisson en fonte

Assurément, une table de cuisson en fonte est moins jolie qu’une plaque en inox ou en verre. Malgré tout, elle conserve quelques avantages qui sont sa facilité d’entretien et son prix. Normalement, une éponge imbibée d’eau et de produit de vaisselle vous permet de la laver sans trop de difficulté. Secondement, son prix. Même si vous pouvez toujours trouver des modèles un peu cossus, c’est assurément le matériau le moins « noble » des trois que nous détaillons.

Table de cuisson en inox

Le premier avantage d’une table de cuisson en inox est qu’elle peut s’adapter à toutes les plaques de cuisson. Résultat d’un alliage de fer et de carbone, elle peut être soit d’aspect miroir (le plus généralement !), soit d’aspect brossé. Très employée jusqu’au début des années 2000, sa durabilité dans le temps a conquis de nombreux foyers.

Autre avantage, c’est un matériel très solide et qui est assez facile à entretenir. En ce qui concerne les désavantages, il est possible d’en compter deux. Même si l’inox est facile d’entretien, il se salit assez aisément. Secondement, il demeure très cher à l’achat. Comptez en moyenne entre 100 et 1500 euros selon sa taille. Au final, l’inox demeure une valeur sûre. Esthétiquement, c’est très beau, mais son coût peut constituer un obstacle.

Table de cuisson en verre

Vous souhaitez que votre cuisine ait un certain cachet ? Alors, décidez-vous pour une table de cuisson en verre ! Il est vrai que quand cette dernière est toute scintillante, cela procure un bel effet. Depuis quelques années, cette noble matière remplace petit à petit l’inox. Facile d’entretien, moins onéreuse à l’achat, elle ne possède que très peu de désavantages sur sa principale concurrente.

Vous pouvez l’utiliser pour poser des plaques de cuisson à gaz, à induction ou vitrocéramique. Bien entendu, une plaque de cuisson en verre n’est pas en verre comme on pourrait le lire dans le texte. Ce dernier est fabriqué dans un alliage spécial qui est bien évidemment conçu pour supporter les fortes chaleurs. Il existe deux sortent de verre : le verre trempé et le verre vitrocéramique. Dans le détail, le verre trempé est utilisé par tous les types de plaques de cuisson, à ’exception de la vitrocéramique et de l’induction.

Avantage par rapport à l’inox, de nombreuses couleurs sont désormais disponibles, ce qui vous permet de marier au mieux votre plaque de cuisson avec votre mobilier. De plus, les marques fabricantes, conscientes de l’engouement suscité par ces dernières les proposent sous différentes formes, rectangulaire, carrée, ronde et même hexagonale. Facile à entretenir, son seul désavantage est fort logiquement son manque de solidité. Le cuisinier devra faire très attention aux chocs et aux rayures que peut causer le déplacement des divers récipients. Comptez 200 euros pour un premier prix pour une plaque dotée de 4 foyers et 1500 pour les plus beaux modèles.